.

L'hérédité entre Moyen Âge et Époque moderne (Nouveau)

Perspectives historiques

études réunies par Maaike van der Lugt et Charles de Miramon

Florence: Sismel 2008. ISBN 978-88-8450-309-1

Ce livre trace l’histoire culturelle du concept d’hérédité à la fin du Moyen Âge et au début de l’Époque moderne, en croisant médecine, science, théologie, droit, théorie politique et historiographie. Certes, il n’existe pas alors de théorie générale de l’hérédité. La société médiévale est fondée sur la parenté et l’héritage; une idéologie cohérente qui justifierait ce fonctionnement fait pourtant défaut. Les discours savants restent souvent hostiles à l’hérédité. La médecine et la physiognomonie se concentrent sur l’individu, écartant souvent le déterminisme parental. Le discours sur la noblesse exalte la vertu personnelle et déprécie les ancêtres. La théologie chrétienne insiste sur l’unité du genre humain, tendance encore renforcée par la philosophie aristotélicienne.


Lire la suite...



.