Guido Castelnuovo, Revisiter un classique: noblesse, hérédité et vertu d’Aristote à Dante et à Bartole (Italie communale, début XIIIe – milieu XIVe siècle)

À partir du milieu du XIIIe siècle au plus tard, le débat plus que millénaire sur l’essence de la noblesse devient, dans l’Italie des cités communales, une donnée fondamentale de la politique et de la sociabilité urbaines. L’un des buts premiers de cet article est de présenter le contexte culturel de longue durée (d’Aristote à Sénèque, de Boèce à la scolastique) qui nourrit les réflexions des intellectuels communaux sur la noblesse, de Brunetto Latini à Dante et à Bartole de Sassoferrato. Sont ainsi posés quelques repères pour l’étude d’un thème captivant, celui de la généalogie culturelle d’une controverse à la fois ancienne et moderne qui évoque la confrontation et la rencontre de deux définitions nobiliaires à première vue opposées: l’hérédité du noble lignager et la noblesse de l’âme et de la vertu.