Klaus Oschema, Maison, noblesse et légitimité: aspects de la notion d’hérédité dans le milieu de la cour bourguignonne (XVe siècle)

La notion d’hérédité occupe un rôle central dans la culture nobiliaire du bas Moyen Âge: à travers les textes de « l’historiographie bourguignonne », qui reflètent et construisent l’auto-perception de ce milieu spécifique, s’exprime un discours avant tout juridique. Ainsi les liens qui représentent l’unité de la dynastie des ducs Valois de la Bourgogne sont essentiellement présentés du côté de leur valeur légale: les relations personnelles et la transmission des biens et des droits servent à légitimer la souveraineté d’un État en voie de construction. Bien qu’une conception biologique de la transmission héréditaire sous-tende ce discours, comme le montre la discussion sur la nature de la noblesse, celle-ci passe à l’arrière-plan. Là où elle fait surface, elle devient un argument conservateur qui est utilisé afin de parer à l’idéologie novatrice d’une « noblesse de vertu ».